Genius Meetings fête ses 3 ans

La plateforme qui entend révolutionner le secteur de l’événementiel et des séminaires d’entreprise fête ses 3 ans.

Retour avec Fabien Martre, son fondateur, sur les débuts de la start up.

Bonjour Fabien, comment allez-vous ?

 

Ça va très bien merci ! 3 ans déjà que nous avons lancé la société et nous sommes aujourd’hui ravi de son évolution.

 

Mais il y a 3 ans, n’étiez vous pas encore Directeur Général d’IDEAL Meetings & Events, non ?

 

C’est exact, il y a 3 ans je dirigeais avec Sylvain Carpriaux IDEAL Meetings & Events. J’ai eu l’idée de Genius Meetings en discutant avec certains prospects d’IDEAL M&E, qui me disaient que la solution d’IDEAL M&E était géniale mais qu’ils ne travailleraient jamais avec nous.

En creusant un peu avec eux, ils m’ont confié qu’ils voulaient une solution avec 100 % des lieux et pas uniquement ceux qui commissionnent. Je leur ai dit que ça n’existait pas, ceux à quoi ils m’ont répondu, créé le.

Et voilà comment a été créé Genius Meetings.

Il s’agit donc d’un spin off d’IDEAL Meetings & Events ?

 

Oui et non. Oui, car j’étais en poste et j’ai créé la structure pour commencer à développer et à lancer la recherche et le développement. Et bien sûr si je n’avais pas dirigé IME, je n’aurais pas eu l’idée…

Et non, car ce n’est pas une start up créée par IME, c’est une start up que j’ai créée seul, avec quelques amis au capital.

Vous existez depuis 3 ans et on ne parle du logiciel que depuis quelques mois, pourquoi ?

 

Il a fallu beaucoup de recherche et développement car l’outil est très complet et complexe. Il est fait pour les grands compte et pour prendre en comptes toutes leurs spécificités.

C’est d’ailleurs ce que mes disent les premiers utilisateurs, ils n’ont jamais vu un logiciel aussi complet… l’objectif est donc de rendre l’outil moins complexe dans les prochains mois.

 

Quels sont vos objectifs pour les prochains mois ?

Améliorer l’outil est vraiment une priorité. Il faut le rendre plus simple et que la complexité, intrinsèque à l’organisation d’évènement, ne se ressente pas.

Je réfléchis aussi au business model car contrairement à ce que m’avaient dit les clients lors de la création, ils se moquent du mode de rémunération et du fait que l’on prenne ou non des commissions. Les hôtels me disent aussi la même chose…

Ils disent que c’est important pour eux mais quand on creuse, ce n’est pas vraiment le cas. Steve jobs disait «  ne demandez pas aux clients ce qu’ils veulent car quand vous leur fournirez, ils voudront autre chose », je n’y croyait pas mais aujourd’hui j’y crois 🙂

 

Comment voyez-vous le secteur MICE et évènementiel, ses évolutions ?

 

Forcément, je le vois avec Genius Meetings comme acteur central. Les Self Booking Tool se sont imposés, pourquoi les Event Management Software ne s’imposeraient pas ?

Et je parle d’event management software pas de Meeting Booking Tool

 

Un conseil aux créateurs d’entreprise

 

Il n’y a pas de règle. J’en suis à ma 3ème création d’entreprise et j’apprends encore, tous les jours. On n’est jamais vraiment préparé… Mais si je devais donner un conseil c’est préparez-vous à quelques nuits blanches, il en sera toujours ainsi, que ça cartonne ou que ce soit compliqué…