Les prix des voyages devraient connaître une forte croissance en 2019, ceux des hôtels et des vols affichant respectivement des taux de 3,7 % et 2,6 %. En cause, l’économie mondiale en pleine expansion et les prix du pétrole en hausse.

Selon Kurt Ekert, président et PDG de Carlson Wagonlit Travel, « Les prix devraient croitre dans de nombreux marchés mondiaux même si l’inflation demeure contenue. Le rapport examine les causes de cette situation et présente un aperçu des prévisions pour les principaux marchés du monde. Il fournit également des recommandations spécifiques et donne aux gestionnaires de voyages des outils pour leurs prochaines négociations. »

 

Projections aériennes pour 2019
La bataille des routes long-courriers des compagnies aériennes se déclinent notamment avec l’avancée vers le NDC (New Distribution Capability). La concurrence accrue des compagnies aériennes low-cost et l’introduction de vols très long-courriers nous amènent donc à cette bataille.

L’amélioration du rendement est dû à la hausse du prix du pétrole, de la pression concurrentielle émanant du manque de pilotes, des potentielles guerres commerciales et de la segmentation croissante.

 

Les prix du pétrole

  • Dans la zone Asie-Pacifique, les prix devraient augmenter de 3,2 % en 2019. La demande chinoise restera élevée. Le pays devrait devenir le premier marché mondial de transport aérien d’ici 2020 et voir son nombre de vols croître de 3,9 % en 2019. Mais la Chine ne sera pas seule. La plupart des pays de cette région verront leurs prix se consolider, notamment dans les marchés tels que la Nouvelle-Zélande (7,5 %) et l’Inde (7,3 %). Ce dernier devrait d’ailleurs devenir le premier marché aérien mondial d’ici 2025, avec des aéroports fonctionnant au-delà de leurs capacités. Le Japon est la seule exception dans cette région en plein essor. Le pays ayant renforcé sa capacité en prévision des Jeux Olympiques de 2020, une baisse des prix de 3,9 % devrait être observée.
  • Le trafic aérien devrait continuer à progresser en Europe occidentale grâce aux vols à destination de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique, entraînant une hausse des prix de 4,8 %.
  • En Amérique latine, les prix devraient fléchir de 2 % en 2019. Le Mexique et la Colombie connaîtront néanmoins de légères augmentations (respectivement 0,1 % et 1,2 %) tandis que la croissance sera de 7,5 % au Chili.
  • Selon nos projections, l’Amérique du Nord verra ses prix se renforcer d’un faible taux de 1,8 %. Aux États-Unis, les compagnies aériennes s’adaptent pour répondre au mieux à certaines demandes, en fonction de l’évolution des relations commerciales avec les alliés et opposants principaux du pays.

Projections hôtelières pour 2019
Les perspectives hôtelières pour 2019 sont liées à l’augmentation globale du trafic aérien, qui alimentera la demande de chambres. La technologie jouera également un rôle déterminant, et les hôtels innovent d’ores et déjà afin de personnaliser l’expérience de leurs clients. D’un autre côté, le développement accru du mobile forcera les gestionnaires de voyages à proposer des applications à leurs voyageurs, afin de leur offrir une plus grande autonomie dans les réservations tout en restant conforme aux politiques définies.

Les nouvelles fusions seront également à l’ordre du jour, de même que la concurrence des hôtels haut de gamme avec ceux de milieu de gamme, notamment en raison d’un intérêt croissant des jeunes voyageurs pour les boutiques-hôtels.

Projections pour les transports terrestres pour 2019
L’année prochaine, le prix des transports terrestres ne devrait progresser que de 0,6 % en Amérique du Nord, tandis que les prix dans les autres régions devraient rester stables. Nous notons toutefois un effort concerté des sociétés de location pour augmenter les prix d’ici le premier trimestre 2019.

2019 verra également se développer une préférence croissante des voyageurs pour les applications de VTC, tandis que l’intérêt pour les trains à grande vitesse s’estompera, en raison de coûts de réseaux élevés et des systèmes de distribution pauvres en technologie.

La mobilité fera davantage d’adeptes. Les véhicules à la demande, partagés, électriques et connectés gagneront tous en popularité. La technologie des véhicules connectés peut changer l’ensemble du secteur automobile.

  • Dans la zone Asie-Pacifique, les prix resteront globalement inchangés avec quelques exceptions dans des marchés tels que la Nouvelle-Zélande (4 %), l’Inde (2,7 %) et l’Australie (2,4 %). En Chine, le géant Didi Chuxing mise beaucoup sur les véhicules autonomes. Cette année, Uber a vendu ses activités en Asie du Sud-est à la société singapourienne Grab, et la société indonésienne Go-Jek se développe au Vietnam, en Thaïlande, aux Philippines et à Singapour.
  • Les prix en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique devraient globalement rester stables. Des pays comme la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne connaîtront cependant des augmentations de plus de 4 %, tandis que les prix seront à la hausse respectivement de 3 % et de 2 % au Danemark et au Royaume-Uni. La Norvège sera en tête avec un taux de 10 %. Du côté des diminutions, les prix s’effondreront de façon spectaculaire en Suède (-13,9 %) et très légèrement en Belgique (-0,9 %).
  • En Amérique latine, les prix resteront globalement les mêmes, avec de fortes chutes en Argentine (-9,7 %) et au Brésil (-5,4 %) et une baisse plus modérée au Mexique (-0,3 %). L’évolution des prix au Chili sera positive avec un taux de +3,1 %.
  • En Amérique du Nord, le Canada devrait connaître une augmentation de 3,6 % en 2019, mais celle de l’ensemble de la région ne sera que de 0,6 %. Aux États-Unis, Silvercar, l’application de location de voitures d’Audi, continue son importante expansion. La société propose la location de voitures via mobile pour éviter les files d’attente et formalités administratives.