Spécial MICE Amérique du Nord : Accorhotels ne fera pas comme Marriott

Accorhotels
Accorhotels

AccorHotels n’a pas l’intention de suivre Marriott sur la réduction des commissions des intermédiaires

Nos confrères américains en parlent ici http://www.meetings-conventions.com/News/Hotels-and-Resorts/accorhotels-marriott-commission-cut/?cid=eltrMtgNews

Chris Cahill, PDG des marques de luxe d’AccorHotels a déclaré devant un parterre nombreux de clients et de salariés « sales » que la société n’avait pas l’intention de suivre immédiatement la décision de Marriott International de réduire les commissions sur les meetings & events (Marriott les a fait passé de 10% à 7%)

ce qui est intéressant c’est de lire entre les lignes… et le terme immédiatement a alors toute son importance 🙂

 

D’autres informations ont aussi été donnés : l’ensemble de l’industrie hôtelière a connu une croissance significative des réservations de tiers intermédiaires, à la fois en Amérique du Nord et dans le monde, avec des pourcentages plus élevés chaque année

Contrairement à Marriott International, AccorHotels n’est pas un acteur majeur sur le marché nord-américain, mais l’acquisition en juillet 2016 de Fairmont Raffles Hotels International pour 2,7 milliards de dollars lui a donné un coup de pouce sur le segment luxe.

« Quand les gens de l’industrie me demandent: » Que vas-tu faire, Accor? », je réponds: » Qu’est-ce que tu vas faire? ». a déclaré Doane (vice-président des ventes et du marketing d’AccorHotels pour l’Amérique du Nord et l’Amérique centrale). « Chez Accor, nous nous demandons quelle valeur le tiers nous apporte et non pas combien d’événements il réserve. S’il y a de la valeur dans ce qu’ils apportent, alors vous le payez. »  

Néanmoins, a dit Doane, Accor comme d’autres entreprises hôtelières sont à l’affût et attendent de voir comment l’industrie réagit à la nouvelle position de Marriott. « Je crois que si Hilton et Hyatt suivent la stratégie de Marriott, elle deviendra une norme de l’industrie », a déclaré M. Doane. « Mais si assez de clients reviennent en arrière, alors nous aurons un jeu très différent. »