Communiqué : CRT CÔTE d’AZUR FRANCE – Economie touristique : la mobilisation continue

Tourisme de loisirs et d’affaires : Des initiatives innovantes.
Le partenariat privé/public au cœur du développement commercial de la destination.

A la veille de la grande saison touristique sur la Côte d’Azur, de nouvelles initiatives et des outils innovants sont mis en oeuvre avec les professionnels français du secteur.

Le Président du Comité Régional du Tourisme (CRT) Côte d’Azur France a initié une série d’actions depuis la signature, le 17 novembre 2016, du contrat de destination baptisé « Côte d’Azur France, terre d’événements » avec l’Etat. « Les activités touristiques (culture, loisirs, visites, sports) constituent un enjeu majeur de la distribution digitale. Après le transport et l’hébergement, c’est au tour des activités de faire l’objet de développement de la part des grandes plateformes anglo-saxonnes : Tripadvisor a racheté Viator ; Booking a lancé « booking expérience ». Les entreprises françaises du tourisme sauront-elles bâtir ensemble une offre structurée à proposer aux visiteurs ? C’est l’ambition que porte la Côte d’Azur France avec le choix d’accompagner la naissance d’un champion français de la vente d’activités – Ceetiz- plutôt qu’anglo-saxon » explique David Lisnard.

Traduction opérationnelle de ces démarches innovantes de co-construction avec le secteur privé (Clusters MICE et Sport & Tourisme) : de nouveaux outils efficaces et simples d’utilisation vont faciliter l’accès aux multiples atouts de la Destination, que l’on s’adresse à une clientèle de loisirs ou d’affaires.

La vente d’activités à la clientèle loisirs  : La Côte d’Azur France, sera une destination-test sur le plan national pour proposer des parcours clients à valeur ajoutée, en partenariat avec des champions français :
Voyages-sncf.com (le premier site de e-tourisme et premier e-commerçant français) et Ceetiz (la plateforme internationale de réservation d’activités touristiques aux 300 000 utilisateurs dans le monde).

Dès le 15 juin, les visiteurs azuréens pourront accéder à un nouveau site cotedazurfrance.ceetiz.com, leur permettant de réserver et d’acheter quelques 250 activités azuréennes proposées par 55 prestataires. Grâce au partenariat entre voyages-sncf.com et du CRT, à leur arrivée en gares de Cannes et Nice, les voyageurs seront invités à retrouver les activités loisirs sur la Côte d’Azur via ce site. Il s’agit d’un vrai progrès d’autant plus qu’aujourd’hui les destinations ont perdu en grande partie le contact avec leurs visiteurs (moins d’un visiteur sur cinq se rend dans un Office du Tourisme) et que les achats de loisirs se font en grande partie sur place.

Clientèles Affaires : une nouvelle identité numérique MICE pour la Côte d’Azur France.
Dans le cadre des actions opérationnelles du Cluster Tourisme d’Affaires lancé fin 2016, qui regroupe les acteurs privés et publics de la Côte d’Azur, la société cannoise b network a développé gracieusement au bénéfice de la destination Côte d’Azur France, un tout nouveau site internet http://www.cotedazurfrancemeeting.com, conçu dans un esprit commercial et pratique, facilitateur des démarches, de la recherche d’un lieu à l’organisation proprement dite d’un événement.
L’objectif : une croissance du flux touristique de 20%, au travers de la valorisation des grands événements professionnels de +100.000 séjours (500.000 séjours MICE en 2020).

Les acteurs du tourisme sportif main dans la main :
Dans un esprit de partenariat et d’investissement, deux des Fédérations professionnelles au cœur de l’accueil de qualité sur la Côte d’Azur (les hébergeurs et les restaurateurs), apportent leur soutien aux actions de promotion menées par le CRT Côte d’Azur France. Ainsi, un quota de 100 nuitées et 100 repas (valeur estimée à 17 500 euros) seront offerts par l’UMIH et les Maîtres Restaurateurs des Alpes-Maritimes, pour l’accueil de prescripteurs professionnels en visite de découverte de la destination.
L’objectif : une croissance du flux touristique au travers de la valorisation des grands événements sportifs de +200.000 séjours (350.000 séjours sportifs en 2020)

 

Source